• Champions d’europe!!

    champions d'europe

    Ce week end, l'équipe de France de Blood Bowl a décroché le titre de champions d'Europe!!!
    Malgré un mauvais départ face à l'Espagne et la Belgique, elle a su remonter la pente pour battre dans une sorte de finale en round 7 l'équipe danoise.
    Les champions d'Europe sont composés, en plus du sélectionneur Buck's, de Jeff, FXIII, Darktroll, Bloody, Knox, Titouch, Daz et Elyoukey.
    Lord Bojo a quand à lui terminé 3ème de l'EurOpen, ratant la victoire sur le dernier match.
    Bravo à eux!

  • Le saviez-vous?

    coupe teflon

    La coupe Téflon est l'un des seuls tournoi proposant 24h de matchs de Blood Bowl d'affilé, soit 9 matchs entre 11h le samedi, et 11h le dimanche.

    Malgré les nombreux repas, dont la célèbre raclette, et les litres de café à disposition, la coupe Téflon reste une épreuve d'endurance!

  • Catégories

Coupe Téflon II: première partie

Posté par simonmlf le 1 novembre 2012

Samedi 27 octobre

C’est sous la flotte que je débarque le vendredi 26 octobre à Paris, après 2h de train. But du voyage? Retrouver Harty, Zahiko et Azzroag à la gare de Lyon pour filer sur Rumilly, à 40km de Genève. Les deux membres de la Sock’s tentent de commencer un match dans le train mais abdiquent par manque de place. Azzroag s’endort devant son bouquin, et nous discutons alors pour passer le temps.

Arrivés sans encombre à Rumilly, nous sommes pris en charge par Mr l’orga, j’ai nommé Magikmoon! Dix minutes plus tard, nous retrouvons la plupart des joueurs déjà présents autour de pizzas et de bières. Histoire de se chauffer, car il fait plutôt froid, encastrés que nous sommes dans les montagnes. Et puis pour faire les choses bien, on commence aussi à lancer les dés de blocage. Autant tout allier d’un coup. Les savoyards savent y faire, et Bibi de m’expliquer les règles du jeu:

- chaque participant autour de la table lance soit 1 dé, 2 dés, ou 3 dés blocs à tour de rôle.

- on réalise immédiatement le résultat du dé: si skull, le lanceur boit. Si pow/skull, le lanceur boit avec un autre joueur de son choix. Si flèche, le joueur désignait par la flèche boit. Si pow/dodge ou pow, le lanceur désigne le joueur qui doit boire.

- Si un seul dé a été lancé, la sanction est multiplié par 3. Si 2 dés ont été lancés, on multiplie la sanction par 2. Si 3 dés ont été lancés, on garde une seule sanction.

- Si un joueur fait un triple (triple skull, triple pow, triple flèche… etc), il gagne une compétence de son choix: frénésie (permet de relancer les dés), esquive, blocage, glissade contrôlée…

Autant dire que plus tu as de compétence, et moins tu bois, plus tu fais boire les autres. Un jeu plutôt marrant où la bière coula à flot. Certains abandonneront prudemment à la moitié du chemin, d’autres préférèrent aller dormir (enfin dormir…). Au final, seuls Basurdi et moi restâmes jusqu’au bout. Bardés de compétences en particulier pour l’expert (quel chatard!).

Après quelques heures de repos (5h pour ma part), troublées il est vrai par les ronflements d’Azzroag, c’est le grand jour! Café, baguette, petits pains… tout est bon pour prendre des forces. Car ça y est, les 22 participants sont la, dont Elyoukey, récent champion d’Europe avec l’équipe de France. La plupart joue des power rosters, mais il y a tout de même 4 rosters minus. 3 joueurs gobelins, et moi qui joue halflings.

Oui car si j’hésitais plus au départ entre un roster nordiques ou vampires, OlivierduLac m’aura convaincu de jouer ce roster minus. De toute façon, 9 matchs d’affilé, on est la pour s’éclater! But du tournoi pour moi? Ne pas finir dernier et éviter de me prendre 9 culs.

Avant la première round, on pouvait choisir 3 compétences. Pour les minus, cette compétence pouvant être double. Voici donc mon roster de départ:

- 2 Homme-arbre

- 14 halflings dont 1 garde, 1 lutte, 1 joueur vicieux

- 3 relances

- 6 en pop

- 1 cuistot

- 1 bribe négociée avec les 100 000 me restant

Le tirage au sort rend son verdict: des skavens pour la première round. Pas le roster qui me fait le plus peur avec les halflings, puisque que les armures 7, ça craque bien!

Round 1: JM et ses skavens

Première satisfaction quand à ma construction de roster: le 6 en pop m’octroie le FAME +2. Le cuistot grille 1 relance sur 3 à JM. Il attaque, et j’essaye de faire quelques dégâts sans pouvoir l’empêcher de marquer tour 3. Les premières agressions ne passent pas l’armure malgré 3 soutiens + le joueur vicieux.

J’attaque tour 4, et après quelques frappes, sort enfin un 3/4 skaven. Je cage avec les halflings, et JM tente de me mettre la pression avec le rat ogre et les vermines. Au fur et à mesure, je perds quelques halflings, mais arrive à atteindre le 8ème tour pour tenter le lancé de halflings. Ca part sur du 2+, les dispersions ne sont pas mauvaises, mais le rattrapage foire. Qu’à cela ne tienne, j’ai encore 1 relance gardée exprès: raté à nouveau.

L’égalisation manquée, j’attaque de nouveau en seconde période. Cette fois, le cuistot pique 2 relances aux skavens. Malheureusement, mon FAME+2 ne me sera d’aucune utilité. Je grille mes relances plus rapidement qu’en première période. La faute à des pow/skull halfling. JM me sort rapidement quelques bonhomme, et malgré une seconde sortie des homme-arbre, ce n’est pas assez pour mettre la pression. Je tente le lancé de halfling tour 4, mais le halfling ne part pas. Résultat, JM arrive à dégager la balle, et finit par me contrer pour le 2-0 à la fin du match.

Aucune agression réussie sur une bonne dizaine tentée. 3 sorties de mon côté contre 5 du côté des skavens. Je ne pouvais pas espérer beaucoup mieux dans ces conditions, hormis l’égalisation sur le lancé en première mi-temps.

Round 2: Le Troll et ses gobelins

Je tente de faire des photos, mais la carte mémoire ne répond plus. J’enrage, ne pouvant rien faire que de laisser de côté mon appareil photo. Plus tard, je n’aurai d’autres solutions que de réinitialiser la carte mémoire, perdant toutes mes photos du coup. Ca commence mal ce match.

Alors que Magik m’apprend que se joue un mini championnat entre les minus, me voila confronté à l’un deux: Le Troll joue gobelins. Bombardier main de dieu, boulet châtaigne, troll bloc… du classique. Mais du classique pour bien me faire chier. Je redoute particulièrement le bombardier et la tronço. Je perds en plus le toss. Quand au cuistot, il ne crame qu’une relance sur 3. Insuffisant.

Mais le Troll est dans un jour de bonté. Son chaine et boulet tape 2 fois sur la loss, et devant ce bon ratio, il décide de la jouer gourmand. Le premier GFI donne un beau 1. Joli 1 aussitôt relancé, pour rendre le même résultat. Au revoir le chaine et boulet! Je peux du coup placer mes homme-arbres judicieusement, au contact des trolls. Et blitzer la tronço pour envoyer un second gobelin dans la fosse des KO. Autant dire que ça commence pas trop mal, surtout que les gobelins n’ont toujours pas ramassé la balle.

Tour 2, le seul troll en mesure de s’offrir un blocage à 2 dés paye son gros débile. Je n’en demandais pas tant, et j’en profite pour basher les 2 trolls, et offrir un double rideau bien épais pour empêcher les gobelins de tenter une action audacieuse. Je me méfie toujours, une action d’éclat est si vite arrivée, surtout quand l’on n’a plus le choix…

Cette prudence paye, puisqu’après avoir foutu mon premier halfling KO tour 3, je donne la riposte en envoyant un gobelin dans la fosse. Puis je sors le POW salvateur sur le porteur de balle plus très bien protégé. Aller hop, on torche cette première mi-temps, on contre et on mène 1-0. 2 halflings en moins contre 3 gobelins, ça vaut largement le coup. Surtout que j’ai les effectifs derrière, au contraire du Troll qui crament ses pots de vins. Ils marchent tous, mais la tronço ne revient pas de son KO. Pas de bol. De mon côté, histoire de préserver un peu de suspens sans doute, mon cuistot ne pique à nouveau qu’une seule relance. Pas très grave puisque j’attaque, et que Le Troll ne sort pas le blitz. Du coup je bashe, je bashe, et je re-rebashe. J’agresse aussi sauvagement les gobelins à terre quand je ne passe pas à terre. Et comme je sors 2 fois sur 3 le flash, c’est le carnage. Tour 5, il ne reste plus que 5 joueurs gobelins sur le terrain, contre 7 halflings et 2 homme-arbre. Seul le bombardier me fait chier, et j’envoie (enfin) un halfling lui mettre la pression.

La fin de match est sans histoire. Je place ma troisième agression réussie pour prendre la tête du classement des cramponneurs. Puis marque tranquillement le TD de la victoire au tour 8. Pas de one-turn gobelin, on en reste à 2-0. 2 sorties partout, mais surtout 3 agressions à 0 en ma faveur!

Je gueule un gros « yeees »!! Oui, je ne repartirai pas avec 0 points. Oui, l’honneur est sauf, j’aurai au moins une victoire dans ce tournoi, avec des halflings! Mais le plus dur reste sans doute à venir…

Laisser un commentaire

 

Amoursucré d'une Bimbo |
Choari |
Le royaume de Elwin. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tetrisgratis
| Sofaleague
| Annuaire de POD du monde Ga...